Archives

novembre 2017

La Société VICAT championne des économies et du retour sur investissement pour l’éclairage du site de Voreppe

Informations

Le site de production de VOREPPE est très clair et bénéficie de larges apports solaires.
Le responsable du site recherchait autant à faire des économies qu’à moderniser son éclairage (constitué de lampes jaunes au sodium), un éclairage blanc était demandé.
Des essais avec luminaires Leds avaient été réalisés mais le prix condamnait l’investissement par un retour sur investissement beaucoup trop long.

HORUS, envoyé pour donner son point de vue, a considéré que le site avait surtout besoin… d’éteindre les lampes en journée !   (Nb: la consommation d’un luminaire éteint est la même, quelle que soit sa technologie …)
Proposition a été faite d’un délesteur automatique, dont l’introduction dans le calcul de retour sur investissement mis définitivement fin à l’option leds.
Pour répondre au 2° besoin, passer en  lumière blanche, des luminaires Iodure métalliques ont été implantés, le prix modique ayant permis cette transformation. L’intégration a été faite avec la pose d’un variateur de puissance en tête pour maximiser les économies et prolonger la durée de vie des lampes.
L’association des deux systèmes amène à un allongement considérable de la durée d’usage des lampes.
En parallèle, les luminaires Leds qui avaient été achetés ont permis de résoudre une problématique sur une zone plus sombre, qui sera toujours éclairée. L’intérêt de la technologie led et son bon rendement étant ici utilisé à bon escient. Cette disposition permet de délester le reste du hall plus tôt et faire ainsi des gains compensant largement l’éclairement permanent de cette zone.
Un autre bâtiment à également été traité avec bon sens et pragmatisme, mais cela est une autre histoire…

La réalisation facile à mettre en œuvre, a été faite en interne et le bilan économie + qualité + retour sur investissement est idéalement adapté au site,  Cela confirme qu’en éclairage rien n’est impossible mais rien n’est obligatoire, il est possible réellement,  de préférer l’efficience à l’efficacité

Nota :
On a tendance à confondre efficacité et efficience (en anglais effectiveness et efficiency). Or ces deux notions se recouvrent mais ne désignent pas la même chose.

Etre efficace c’est remplir le contrat, c’est satisfaire le Client, c’est traiter tous les points à l’ordre du jour de la réunion, c’est réussir son concours, c’est ramener plein de poissons dans le fond de son bateau…
Mais cela ne me dit rien sur les ressources utilisées pour obtenir ce résultat c’est à dire sur l’efficience.
J’ai pu pêcher à la dynamite, j’ai pu préparer mes concours comme un gros bœuf, j’ai pu mobiliser mon équipe une demi-journée pour la réunion de service, j’ai pu embaucher des intérimaires pour satisfaire mon Client…bref j’ai pu être efficace sans forcement être efficient. L’efficience c’est l’efficacité au moindre coût.

Beaucoup plus qu’une simple différence sémantique !
Le Client ne verra que l’efficacité. L’efficience du processus pour obtenir le résultat attendu n’est absolument pas son problème.
Par contre l’efficience du processus est le problème de l’entreprise par excellence!
L’efficience a un impact direct sur les coûts de production (coût des ressources pour faire tourner mon processus) et donc sur la marge. C’est donc beaucoup plus qu’une simple différence sémantique. C’est une question de profitabilité de l’entreprise.
François MOMAL (excellence opérationnelle TV)

 

 

Info précédente =>